30 September 2018

La gravure de reproduction au 19e siècle

Voici une série de quatre vidéos que je consacre à la gravure. J'explique comment les images étaient reproduites par le passé, entre le 15e et le 19e siècle. Je parle en particulier de la gravure sur bois de bout utilisée au 19e siècle (gravure de reproduction).

Vidéo n° 1 : Introduction à la gravure (10 minutes)


Vidéo n° 2 : Histoire et techniques de la gravure (15 minutes)


Vidéo n° 3 : Gravure de reproduction sur bois de bout au 19e siècle (15 minutes)


Vidéo n° 4 : Livres et journaux illustrés du 19e siècle (1 heure)


Playlist Youtube

Toutes les vidéos peuvent-être regardées à partir de la Playlist Youtube suivante :

06 September 2018

Formation du duché de Saxe-Cobourg et Gotha

La Maison de Saxe-Cobourg et Gotha à l'origine de plusieurs dynasties royales en Europe (Belgique, Royaume-Uni, Portugal, Bulgarie) prend son origine d'un petit duché au centre de l'Allemagne : le duché de Saxe-Cobourg et Gotha. Ce duché a été créé en 1826, mais il a une histoire plus ancienne. Si dessous vous trouverez un petit résumé de l'évolution territoriale de quelques duchés de la branche Ernestine de Saxe qui aboutit à la formation du duché de Saxe-Cobourg et Gotha.

En fait, le duché de Saxe-Cobourg-Saalfeld a été transformé en duché de Saxe-Cobourg et Gotha en 1826 :

Avant 1826 :

* Duché de Saxe-Cobourg-Saalfeld (1735-1826)

- Duché(s) : 1
- Capitale(s) : 1 (Saalfeld, puis Cobourg à partir de 1764)
- Territoire(s) distinct(s) : 2 (Cobourg et Saalfeld)

Duc régnant :

1735-1745 : Ernest Ier
1745-1764 : François-Josias
1764-1800 : Ernest II
1800-1806 : François (père du roi Léopold Ier de Belgique et grand-père paternel et maternel de la reine Victoria du Royaume-Uni)
1806-1826 : Ernest III (futur Ernest Ier de Saxe-Cobourg et Gotha)


* Duché de Saxe-Gotha-Altenbourg (1672-1825)

- Duché(s) : 1
- Capitale(s) : Gotha
- Territoire(s) distinct(s) : 2 (Gotha et Altenbourg)

Duc régnant :

1672-1675 : Ernest Ier
1675-1691 : Frédéric Ier
1691-1732 : Frédéric II
1732-1772 : Frédéric III
1772-1804 : Ernest II
1804-1822 : Auguste (père de la duchesse consort Louise de Saxe-Cobourg-Saalfeld)
1822-1825 : Frédéric IV (mort sans postérité)

Après 1826 :

* Duché de Saxe-Cobourg et Gotha (1826-1918)

Après la mort sans postérité du duc Frédéric IV de Saxe-Gotha-Altenbourg : a) la Saxe-Saalfeld est cédée au duc de Saxe-Meiningen (voir ci-dessous) ; b) la Saxe-Gotha est cédée au duc de Saxe-Cobourg.

- Duché(s) : 2
- Capitale(s) : 2 (Cobourg et Gotha)
- Territoire(s) distinct(s) : 2 (Cobourg et Gotha)

Duc régnant :

1826-1844 : Ernest Ier (précédemment Ernest III de Saxe-Cobourg-Saalfeld)
1844-1893 : Ernest II
1893-1900 : Alfred
1900-1918 : Charles-Edouard

Remarques :

- Gotha est deux fois plus grand que Cobourg et que Saalfeld.
- Ernest Ier était marié à la fille unique de Auguste de Saxe-Gotha-Altenbourg.
- Ernest de Hohenlohe-Langenburg assura la régence du duché de 1900 à 1905, pendant la minorité du duc Charles-Edouart.


* Duché de Saxe-Meiningen (1680/1826-1918)

- Duché(s) : 1
- Capitale(s) : 1 (Meiningen)
- Territoire(s) distinct(s) : 1 (Saalfeld inclus à partir de 1826)


La Saxe-Cobourg et Gotha est en fait une union personnelle entre deux duchés distincts. Il est donc plus correct de parler de "Saxe-Cobourg et Gotha" que de "Saxe-Cobourg-Gotha". Cela est bien expliqué dans l'extrait de l'article suivant :

Tout en vaquant à ses affaires et à celles de ses voisins, Ernest II avait lieu de méditer [...] sur les contradictions des hommes en général et des Allemands en particulier. Ayant sous son commandement deux très petits duchés, dont l’un était un bien de patrimoine et l’autre un acquit, il tâchait depuis longtemps de rattacher plus étroitement Saxe-Gotha à Saxe-Cobourg, d’obtenir qu’elles consentissent à vivre sous la même constitution, à se laisser administrer en commun. Il y avait perdu ses peines. Non-seulement les populations étaient jalouses de leurs droits, de leurs intérêts séparés, les principaux fonctionnaires des deux duchés se détestaient cordialement. On aurait pu s’imaginer qu’en 1848, la réconciliation se ferait d’elle-même. D’un bout à l’autre de l’Allemagne, on ne parlait que d’unité nationale, de parlement national, de grande patrie. Cependant Cobourg et Gotha s’entêtaient à vivre séparés de corps et de biens ; c’était les prier de leur déshonneur que de les engager à s’entendre, leurs chiens refusaient obstinément de chasser ensemble : « Dans un temps où les hommes les plus raisonnables étaient en proie à des rêves de mégalomanie nationale, il était impossible de régler la plus simple affaire d’administration commune, et force était de constater que le particularisme ou la politique de clocher est un héritage auquel l’Allemand ne renoncera jamais. » (La Revue des Deux Mondes, 1888, tome 85, p. 221 : Les mémoires d'Ernest II, duc de Saxe-Cobourg-Gotha, compte rendu écrit par G. Valbert.)

Voir aussi : Rudolf Genée, Stadt und Veste Coburg, 1866, p. 25 :


Après l'effondrement des monarchies allemandes à la fin de la Première Guerre mondiale, Gotha restera en Thuringe, tandis que Cobourg choisira la Bavière. Ensuite, après la Seconde Guerre mondiale, Gotha se retrouvera en R.D.A. tandis que Cobourg sera en R.F.A.